Posts Tagged ‘translation’

h1

Les trains s’en vont toujours vers l’ouest

octobre 28, 2008

Jour -54

La jupe de Martine collait parfaitement avec le style de rideau dont j’aurais voulu garnir les fenêtres de ma maison de rêve. Son sourire, lui, je l’aurais calfeutré tout autour des fenêtres pour que l’hiver, son souffle chaud me délivre des tourments du givre. C’est un peu pour ça que lorsque je l’ai vu partir avec le train, j’ai eu l’impression que le chemin de fer décousait sa jupe à l’infini (enfin presque) et que je voyais dorénavant ma maison de rêve sans ses fenêtres.

Je recevais des lettres de Martine, au moins une fois par semaine et puis deux par mois… une par mois… une par année (à ma fête). La distance épuisait les mots et aussi tout le reste. Je revois parfois la jupe de Martine portée par d’autres filles, c’est à croire qu’elle ne se démode pas. Je n’ai plus repensé en faire des rideaux, maintenant mon cerveau s’est transformé en astrophysicien et je préfère de loin les voir voler dans tous les sens, les jupes. Tellement que j’en retrouve parfois sur Cassiopée ou Alpha du Centaure, les soirs où les étoiles ne se sentent pas trop farouches.

Pour le train, c’est impossible quand j’en vois un traîner, je revois accroché, sur chacune des fenêtres, le visage de Martine en mouvement, le dernier, celui que mon esprit se borne à ne pas effacer, diffus dans le cadre du moment. J’aurai appris la translation par le fond de ses yeux qui s’éloignent toujours vers l’ouest avant de se noyer dans le Pacifique à chaque fois.

Mood musical: Mount Eerie/Julie Doiron – Lost Wisdom

Publicités