Posts Tagged ‘mardi’

h1

Le mardi les chatons gris

avril 29, 2008

Jour -237

Parfois, on préfère le faire frire. D’autres fois, on le plonge dans l’huile pour le déguster en salade.

« Vous n’aimez pas les Calaaamaaaaaars! », nous dit-il d’une voix inexpressive, mais juste. Exactement les bonnes octaves pour paraître franchement chiant.

Pourtant, j’adore les calmars. C’est à toi qu’il parlait, il me semble, voyant ton visage totalement épouvanté à la vue des petits tentacules. J’ai encore sa voix en écho dans ma tête. Il y a de ça au moins trois ou quatre ans. Je n’arrive pas à oublier cette phrase, mais surtout le ton. J’aurais tellement voulu l’enregistrer. Te souviens-tu si on lui avait laissé un bon pourboire?

Mood musical: 65daysofstatic – This Cat is a Landmine
Pilosité faciale: 6 jours
Taux d’amabilité: tentaculaire
Taux de dérision: absolu

Publicités
h1

Le polygraphe

mars 4, 2008

Jour -293 

Êtes-vous né un mois d’hiver?
— Oui
Est-ce que vous diriez que l’odeur de la vanille vous subjugue?
— Je n’irais pas jusque-là, mais en quelque sorte, surtout les jolies femmes qui la portent.
Si l’on vous avait expliqué clairement que vous deviez répondre par oui ou par non, en seriez-vous capable?
— Oui… heu je veux dire non, mais?
Est-ce que vous avez déjà fumé de la marijuana?
— C’est-à-dire que je voudrais revenir à la question sur la vanille et répondre oui, seulement oui.
Est-ce que la neige est une source de stress pour vous?
— Oui
Demeurez-vous encore chez vos parents?
— Non
Est-ce que vous avez déjà, délibérément ou non, blasphémé contre la religion sous une forme symbolique ou littérale, par écrit ou de vive voix sans faire appel à la puissance du Saint-Esprit?
— Jeeeee… c’est que… si je peux me permettre? Sur ce coup-là, je ne sais pas trop.
Est-ce que le mardi est indéniablement votre creux inspiratoire de la semaine?
— OUI. Avec un gros U.
Est-ce que vous êtes le genre de gars à ne pas trop savoir où fourguer ses virgules?
— Merde, c’est si apparent? Même quand je parle?
Est-ce que la nudité d’un prisonnier afghan pourrait vous inspirer l’écriture d’une chanson sur la liberté d’expression?
— Ce n’est pas que je ne veux pas répondre à vos questions, mais vous êtes sur que? Ça enregistre ce truc-là?
Est-ce que vous croyez que le premier pas sur la lune est une invention du Saint-Esprit?
— Ce n’était pas de Léonard de Vinci?
Est-ce que le 11 septembre 2001 pourrait être un bon nom pour une nouvelle marque de Shampoing?
— Des 10… je porte des 10.
Je suis l’océan qui veut toucher ton pied?
— Ce n’est pas une question ça! C’est du Richard Desjardins.
Tu m’aimes-tu?
— Je vous en supplie, laissez-moi sortir.

– Vous êtes rendu à 14 356 Tépro-Points. C’est assez pour vous acheter une canisse de lave-glace. Merci et à la prochaine!

Mood musical: British Sea Power – Open The Door
Pilosité faciale: 4 jours
Taux d’amabilité: menteur
Taux de dérision: peut-être trop

h1

Chute libre

janvier 29, 2008

Jour -327  

C’est une chute vers le bas de ma page. C’est une allégorie de gravité et d’aisance, il ne faut pas trop se poser de questions quand la fin est déjà en jeu. Je les enligne comme des bouteilles vides qui s’accumulent. Les mots fast food, les mots bonbons qui tournent en rond dans mon esprit conditionné.

Je voudrais leur faire dire quelque chose qui ne se dit pas ou qui ne s’est jamais dit. Qui ne se dira jamais? Espérer le meilleur sans effort, saisir le moment de chasteté d’une idée qui n’est pas chaste, mais qui nous le fait croire. La troisième écoute en boucle d’une pièce musicale qui recommencera une quatrième et cinquième jusqu’à la fin. Dans un état quasi second, envoûté par l’instant et l’improvisation d’une synchronicité alarmante, entre les notes de piano, et mes doigts qui frôlent les touches de mon clavier.

C’est un plongeon dans le vide, sans attache, sans reliure, que des mots électroniques éphémères qui ne survivront que quelques heures. Il n’y aura pas d’histoires, ni de mensonges. Aucune vérité et encore moins de solutions. C’est une chute vers le bas de ma page, car les mardis ne m’inspirent que le vide. C’est le suicide d’un billet qui n’a pratiquement pas eu le temps de voir le jour.

Mood musical: Mogwai – Friend of the Night
Pilosité faciale: 3 jours
Taux d’amabilité: éphémère
Taux de dérision: insuffisant