h1

L’appartement?

avril 25, 2009

Je ne sais pas si je suis au bon endroit, parfois les murs s’effondrent et se rebâtissent ailleurs; les gens s’entrecroisent sans se voir. J’ai de la difficulté à croire qu’on puisse appeler ça un appartement, bien que je sois prêt à laisser le bénéfice du doute au propriétaire. Si vous voulez savoir, je ressens cet endroit comme un labyrinthe en constante évolution. Quelque chose d’organique ou de chimiquement désarticulé. N’empêche que les nuits y sont apaisantes et je sombre souvent dans les dédales de mes fantasmes inavoués. Je ne suis pas sûre d’être seule à y vivre, car parfois j’entends des échos féminins à travers les murs. Ça ne me surprendrait pas vraiment, puisqu’il y a tellement de portes closes que je n’ai encore su ouvrir. Il ne faut surtout pas se poser trop de questions quand on a peur des réponses de toute façon. Je pense un peu comme ça.

Lui, je le croise souvent, il semble s’esquiver chaque fois dans sa chambre quand je longe le couloir, pourtant je l’observe souvent dormir. Il est le seul à laisser sa porte ouverte durant la nuit. Hier, j’étais avec Joe, un amant de passage, car tout le monde sait que de toute façon : Joe, le taxi c’est sa vie. Je l’ai senti nous épier quand nous sommes passés, je l’ai entendu respirer, soupirer, penser même comme si j’étais moi-même impliquée dans cet exercice. Je l’ai tellement ressenti que Joe s’en est rendu compte et s’est sauvé un peu contrarié.

Je n’ai pas dormi de la nuit et, durant mon insomnie, je suis allée l’observer, j’ai même poussé l’audace jusqu’à m’immiscer dans son lit et me lover contre lui. Il ne s’est pas réveillé et parlait durant son sommeil. Je l’ai entendu raconter des histoires confuses à propos d’une fille aux cheveux liquides ou quelque chose comme ça. Je ne sais pas si je suis au bon endroit, je ne sais pas comment je m’appelle. Si j’avais le choix, je serais Lilith. Je trouve ce nom mystique.

Bat For Lashes – Daniel

Publicités

2 commentaires

  1. J’adore ce texte. Il a un petit quelque chose de perecien. Fascinant, cette inquiétante étrangeté qui émane parfois des lieux familiers…


  2. C’est étrange, à cause du titre, j’ai tout de suite fait une relation entre les blogues et ces diverses portes, ces fantômes que l’on croise, ces gens que l’on ressent, entend presque respirer et ces murs qui se construisent et se déconstruisent…

    Lilith…



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :