h1

Yambio

octobre 22, 2008

Jour -60

Le cadran sonne. Les lumières s’allument avant même que j’aie le temps de m’habituer à la noirceur; la clarté, elle, s’habitue à moi pendant que je referme les yeux quelques secondes. Dans la cuisine, le café commence à percoler. Les nuages pleuvent d’instinct. La nuit se dissipe. Le jour se pare des mêmes teintes. Mon chat se nourrit, il fait de la cuisine une pataugeoire se servant de son bol d’eau. La télévision se syntonise, j’entends la voix de l’animateur déclarer qu’il n’a rien fait. Je le sais bien, je lui pardonne, elle s’allume d’elle-même, que je lui dis. Pour rien, il ne m’entendra pas. C’est à sens unique ces trucs-là, ma rue aussi elle l’est. Elle se contente de me guider toujours vers le sud. Et le sud, lui, fidèle à ses habitudes, se contente d’exister : invisible, cardinal, invincible.

Je ne fais pas mon lit, il se fait de lui-même, de l’art contemporain, chaque nuit une nouvelle forme. J’ai honte, j’en suis fier, en alternance. Un peu comme mes écrits, en alternance à l’instar des jours de vidanges et les autres, qui se succèdent. Ma tête biodégradable, mon corps antinucléaire, un abri portable. Le cœur bétonné. Mes dents se brossent, le miroir m’épie. La serrure qui fait un bruit d’enfer, l’escalier qui amplifie ma présence. Un cadran sonne encore, celui du voisin. La porte qui se referme derrière moi éternisant son grincement dans une plainte convenue.

Mood musical: Brendan Canning – Snowballs and Icicles

Publicités

4 commentaires

  1. Quand on quitte sont chez soi avec le grincement « convenue » de la porte… Y’a de quoi vouloir partir au Yémen ou à Iqaluit peu importe, avec trois ou quatre bouteille de rhum.

    Partager un vers.

    Jo-


  2. Quoi de mieux que de de la poésie « rhumanesque » pour se changer les idées!


  3. Ce que j’aime bien de votre blogue c’est que la poésie finit par prendre le dessus sur le simple commentaire de l’actualité. Votre lyrisme en dit plus long sur l’état du monde que bien des analyses savantes de l’actualité qui, de toutes façons, ne me disent… rien!

    Vivent les arts et les lettres.


  4. Enchanté, j’ai bien aimé cet instant improvisé avec toi sur mon blog, on se reprend quand tu as envie!..;-) Bien contente de te découvrir, ta poésie est titillante pour le coeur et la tête!..;-)
    Je reviendrai…



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :