Archive for 24 mai 2008

h1

Pour ce qu’on en sait

mai 24, 2008

 Jour -211

Je la vois, la belle histoire et le curé qui profite des rayons du samedi sur le parvis de l’église. Les gens bien sapés comme des mannequins travaillés mécaniquement qui s’engouffrent à la chaîne dans l’usine à baptiser. Je la vois, la belle histoire et toi qui souris en traversant la rue qui mène au marché. Ta robe rouge qui s’étend sur moi. Moi qui la porte du regard. Moi qui nous déshabille d’envie.

Je la vois la belle histoire et les neurones consacrés qui s’épuisent d’une intolérable lucidité. D’un côté à l’autre de nos hémisphères anarchiques qui s’embrouillent des folies qui nous appartiennent. Il y a le jour et la nuit fondus dans ton regard qui m’aspire d’un bout à l’autre de la ville. Il y a Montréal dans ton regard et les gens qui l’animent. La beauté diversifiée qui percute les parois de nos consciences déguisées en observateur équitable.

Je voudrais louer des clôtures pour encastrer mes souffrances qui m’éloignent du bonheur. Ne pas les nourrir. Je la vois la belle histoire et le curé qui profite des rayons du samedi. Les gens qui ne s’éterniseront pas dans l’humble demeure du bienfaiteur. Ta main dans la mienne et les rues qui ne nous mènent nulle part dans un souci d’exister ensemble. Du moins un peu pour ce qu’on en sait.

Mood musical: Arcade Fire – Laika
Pilosité faciale: 6 jours
Taux d’amabilité: ensoleillé
Taux de dérision: ecclésiastique

Publicités